Skip to content

Allons-nous laissez mourir la Fashion Week de Paris ?

Paris, Capitale de la Mode. Alors que la Fashion Week Prêt-à-Porter vient de se terminer, il y a comme un sentiment amer qui vient se faire ressentir. Est-ce que les Fashion Week parisiennes ne seraient-elles pas en train de mourir ? Il y a quelques années, Paris nous faisait rêver avec ses évènements. Lors de la Fashion Week, tous les regards se portaient sur Paris et la Mode, que ce soient pour le Prêt-à-Porter, la Couture ou  Haute Couture. L’engouement était présent, la visibilité se voulait mondiale, l’impact dans nos vies du quotidien était assuré. Or, cette année, il nous semble que celle-ci ait oublié que le Prêt-à-Porter concernait tout le monde. Pourquoi tout le monde ? Simplement parce que les collections présentées seront celles que nous retrouverons en boutique la saison prochaine. On pourrait se poser les questions : Est-ce que les Français ne s’intéresseraient plus à la mode ou à l’habillement. Nous ne le croyons pas. Cependant, lorsqu’on regarde les Fashion Week de Milan, de New-York, comment ne pas se dire qu’il y un réel problème en France ? Manque de visibilité. Certes, les grands marques et Maisons ont toujours leur impact mais qu’en est-il des autres ? Que devrait faire la Capitale pour redorer son blason d’ambassadeur de la Mode et de l’Élégance à travers le monde ? Peut-être que si la Ville se mettait à participer à cet événement d’envergure mondiale, l’écho n’en serait que plus grand, la visibilité aussi.

Et Si la Mode

On ne peut que constater que la Mode et ses défilés se dévoilent actuellement comme un univers de plus en plus confidentiel, quelques fois hautain où les acheteurs finaux sont parfois évincés aux vues de certains happy few qui se transforment parfois en « pique-assiette ».

De plus, une Fashion Week offre plusieurs atouts à la Capitale : la location d’établissements ou lieux de prestige, des taux de remplissage d’hôtels et de restaurants plus que satisfaisants sans parler de tous les achats suscités et des emplois générés. Peut-on encore se permettre de se prétendre Capitale de la Mode et du Luxe sans y participer ? Nous ne le croyons plus. Si des espaces non loués pouvaient permettre la mise en avant de nouveaux talents, créer des évènements éphémères en y incluant le Grand Public, peut-être alors que l’engouement reviendrait, que l’événement attirerait encore plus de touristes aussi bien internationaux que français mais surtout, redorerait l’image de Paris comme Capitale de la Mode. Derrière les défilés et les évènements de chaque Fashion Week, c’est tout un écosystème qui se met à vivre intensément à son service et qui fait vivre la Capitale. Pourquoi nous tirons-nous volontairement une balle dans le pied alors que nous pourrions faire des étincelles et ré-inscrire Paris comme LA Fashion Week à ne pas rater ? C’est une question que l’on se pose, sur laquelle nous méditons en espérant que la Ville de Paris tout comme les Maisons de Couture et marques participantes à cet événement décident enfin, main dans la main, de faire briller enfin la Fashion Week parisienne à la hauteur de son prestige sans oublier d’y inclure le Grand Public.

Aurélien Duffo

Be First to Comment

Laisser un commentaire