Skip to content

The Queen of Kalahari, l’exception signée Chopard

⌈La plus précieuse parure jamais sortie des ateliers de Haute Joaillerie de la Maison Chopard⌋

Par Thomas Bergen

La Maison Chopard nous dévoile en ce début d’année de nouvelles créations exceptionnelles obtenues par l’acquisition d’un diamant rarissime de 342 carats.

Lucara_342cts-600x325À cette occasion, la Maison signe le vibrant témoignage de son savoir-faire joaillier unique et réalise la plus précieuse des parures jamais sorties de ses ateliers de Haute Joaillerie. Cette incroyable histoire débute par une fleur extraordinaire, apparue en plein désert dans une zone aride pourtant féconde qui n’attendait que de se dévoiler sous la forme d’un joyau. Une pierre à la beauté bouleversante d’émotion, de pureté et bercée d’une couleur incroyable amenant l’émerveillement mais nous rappelant également la beauté des trésors cachés de la nature. Cette pierre absolue, c’est le diamant Queen of Kalahari et voici son histoire.


LE VOYAGE D’UNE GEMME EXCEPTIONNELLE 


Caroline Scheufele 2L’histoire de toute pierre est un voyage mais celle-ci est tout à fait incroyable par sa taille à notre époque contemporaine. D’ailleurs, celle-ci épouse parfaitement la singularité de la philsophie Chopard tant pour son côté artistique que sa virtuosité technique. Elle donne une nouvelle raison à la maison genevoise de maîtriser à la perfection toutes les étapes nécessaire à la Haute Création.


Caroline Scheufele, coprésidente de Chopard, ne cesse guider la maison vers l’excellence et l’exploration de nouveaux territoires et cette gemme incroyable se révèle un véritable défi.

C’est elle qui a suivi pas à pas toute l’aventure de ce diamant extraordinaire, lui offrant un destin taillé dans l’éternité. La découverte du Queen of Kalahari, ce diamant exceptionnel de 342 carats, d’une couleur parfaite et d’une pureté absolue, a donné naissance à un ensemble de 23 diamants : The Garden of Kalahari, dont cinq possèdent une taille supérieure à 20 carats. Faisant appel à la virtuosité des métiers d’art qui font la renommée de Chopard, six fabuleux bijoux sont sortis des ateliers de Haute Joaillerie de la Maison. Quand la co-présidente de Chopard en parle, on se rend compte de la rareté de la gemme mais aussi son de caractère vibrant.

« J’ai tout de suite eu le sentiment d’être face à une pierre rarissime. Elle était d’une beauté et d’une pureté exceptionnelles. L’émotion et l’énergie qui émanent de cette pierre sont sans pareilles. Il s’agit d’une pierre tout à fait exceptionnelle, mais nous ne voulions pas la traiter comme un simple trophée. Nous souhaitions lui offrir un destin à sa mesure. Face à ce diamant brut, nous avions de nombreuses possibilités. J’ai souhaité déployer tout l’éventail des possibles et représenter toutes les tailles de diamants. Les ateliers se sont vraiment dépassés autour de ce projet exceptionnel, et les synergies entre tous les corps de métier ont été renforcées »
Caroline Scheufele

The Garden of Kalahari - emerald-cut


LA MINE DE KAROWE & LE DÉVELOPPEMENT DURABLE


Virginie_David_Lucara-Diamond-Karowe-Mine

Pionnière du développement durable dans le domaine de la joaillerie, Caroline Scheufele a activement encouragé la mine de Karowe à rejoindre le nombre croissant de fournisseurs Chopard; que ce soit pour l’or, les pierres de couleur et les diamants; à s’engager auprès des critères de validation indépendants du Green Carpet Challenge promu par Eco-Age, qui reflète les meilleures pratiques en termes de justice environnementale et sociale.

Caroline et les propriétaires de la mine de Karowe ont accepté la visite de l’équipe Eco-Age afin que celle-ci conduise un examen indépendant de tous les aspects de ses activités minières. La mine de Karowe poursuit son propre voyage vers le développement durable en s’efforçant de d’atteindre les normes requises pour l’obtention de la certification RJC. Et parce que l’art et le cinéma font intimement partie de l’histoire et de l’identité de la Maison Chopard, chaque étape de cette extraordinaire aventure a été filmée par Alexis Veller, qui la dévoilera au sein d’un docufiction de 50 minutes à la découverte de ce trésor.


LA DÉFINITION DE L’EXCEPTION


C’est au cœur du gisement de Karowe, au Botswana, que cette gemme hors du commun a été trouvée. Issue de la roche volcanique de kimberlite, de la chaleur et du fond des âges, ce diamant incarne la permanence, et la force des liens tissés entre l’homme et la terre. 342 carats, des chiffres à en faire tourner les têtes et qui témoignent d’une taille extrêmement rare pour un diamant d’une pureté absolue et d’une couleur parfaite. Le Queen of Kalahari cumule une couleur D, la plus belle, et une pureté de grade F (Flawless). Caroline Scheufele s’est d’ailleurs immédiatement rendue sur place, dans la mine à ciel ouvert de Karowe pour aller à la rencontre de ce diamant découvert il y a un an. Le coup de foudre immédiat. Depuis, elle a personnellement supervisé chaque étape de son parcours, le guidant pas à pas vers ses habits de lumière et donnant ainsi naissance aux plus précieux joyaux jamais sortis des ateliers de Haute Joaillerie Chopard.


Caroline Scheufele - Karowe mine 1


MAGNIFIER L’EXCEPTIONNEL


Pour faire honneur à une gemme aussi exceptionnelle, il ne faut pas aller dans le conventionnel, il faut rechercher la noblesse et celle-ci ne serait rien sans l’audace créative. C’est ainsi que celle au 342 carats fut confiée et conjuguée au Savoir-Faire hors pair des ateliers Chopard, afin de lui offrir sa plus juste expression & sa plus belle vocation dans un ensemble extraordinaire de 23 diamants, Le Jardin de Kalahari.



Chacune de ces pierres, tout comme le diamant qui leur a donné naissance, est d’une couleur et d’une pureté absolues. Parmi ces 23 diamants, 5 sont au-delà de 20 cts et chacune des principales tailles de pierre est représentée : coussin, brillant, cœur, émeraude, poire. Une transformation issue de l’imagination de Caroline Scheufele, qui témoigne une nouvelle fois de la vocation et du savoir-faire artistique de la Maison Chopard.


The Garden of Kalahari


Du brut à la parure, cette transfiguration de la matière est rendue possible par une virtuosité technique mise au service d’une créativité sans limite. Autour de ces cinq pierres, l’âme créatrice de la Maison a bâti un réseau audacieux de correspondances poétiques et métaphoriques. Sous son regard, la radieuse taille brillant de 50 cts devient un tournesol, le cœur de 26 cts une délicate pensée, et la poire de 25 cts une majestueuse fleur de bananier. Quant à la parfaite taille coussin de 20cts, elle s’installe en tête-à-tête avec l’éclatant coquelicot tandis que l’émeraude de 21 cts s’alanguit aux côtés du nénuphar. Formes, résonances et couleurs s’entrelacent dans un paysage merveilleux, un jardin extraordinaire où la poésie, la lumière et l’éclat sont les seules règles du jeu.

Ces cinq diamants sont les pièces maîtresses des 23 diamants qui composent le Jardin de Kalahari, l’ensemble des diamants issus de l’incroyable Queen of Kalahari.

C’est autour des ces pierres qu’a été imaginée la collection extraordinaire de six bijoux, qui témoignent de la richesse créative et du savoir-faire hors pair des métiers d’art des ateliers de Chopard.


Chopard, Queen of Kalhahari, Collection exceptionnelle de diamants
Chopard, Queen of Kalhahari, Collection exceptionnelle de diamants

La collection à elle seule représente près d’une année de travail : des milliers d’heures où les regards, le cœur et les mains des artisans joailliers et sertisseurs se sont amoureusement penchés sur cet ouvrage. Les bijoux issus du Queen of Kalahari La pièce maîtresse de cette collection vibre tout près du cœur et nous entraine dans l’émotion joaillère dans sa plus noble approche.



Drawing of the Garden of Kalahari necklace


Le joyau de Kalahari est un collier qui témoigne de toute l’ingéniosité et de l’esprit ludique propre à l’audace créative de la Maison. Cette pièce se décline subtilement en quatre options : tout d’abord un tour du cou, sublime et si moderne, à porter seul. Par la grâce d’un mécanisme totalement invisible, celui-ci se détache en son centre pour s’anoblir d’une sublime fleur, et devenir ainsi une option plus sophistiquée. Et pour les grands soirs, cette fleur devient elle-même l’attache de trois pendants à la beauté grandiose, puisqu’ils sont ornés des trois plus gros diamants du Jardin de Kalahari : le brillant de 50 cts, le cœur de 26 carats et la poire de 25 cts. Chacune de ces attaches se porte seule ou ensemble, pour culminer dans le collier parfait avec les trois attaches réunies.


Chopard, Queen of Kalhahari, Collection exceptionnelle de diamants, collier
Chopard, Queen of Kalhahari, Collection exceptionnelle de diamants, collier

Et parce que chez Chopard, la beauté n’est jamais loin de la fantaisie, deux des attaches ( le diamant cœur et le diamant poire) peuvent se porter en boucles d’oreilles, pour une sublime parure accordée au collier, orné ou non de la fleur et du diamant taille brillant. Les boucles d’oreilles peuvent elles aussi se porter sans les attaches des diamants cœur et poire, pour une version plus discrète. Une idée à la fois si singulière et si moderne de la beauté qu’elle à sa propriétaire la liberté d’associer les carats et les formes à la diversité de ses humeurs, des occasions et des désirs…


Chopard, Queen of Kalhahari, Collection exceptionnelle de diamants, boucles d'oreilles
Chopard, Queen of Kalhahari, Collection exceptionnelle de diamants, boucles d’oreilles

Cette collection s’enrichit encore d’un bracelet-manchette orné de deux diamants taille émeraude, de deux bagues dont l’une est porteuse du diamant taille coussin de 20cts et  tel un hommage aux racines horlogères de la maison Chopard, d’une étonnante montre à secret, si délicate dans sa nature comme dans sa réalisation. Toute la collection du Jardin de Kalahari est tissée autour de l’idée d’une dentelle joaillière, telle une guipure de diamants ajourée par la lumière. Un design développé pour la collection phare Precious Chopard et qui est devenu la signature de la Haute Joaillerie Chopard.


Chopard, Queen of Kalhahari, Collection exceptionnelle de diamants, bague
Chopard, Queen of Kalhahari, Collection exceptionnelle de diamants, bague

Il faut savoir que dans les ateliers Chopard, tout commence par une histoire de mains. Celles, expertes, patientes et inventives des artisans de la manufacture qui se penchent successivement sur ces pièces d’exception. Cette fluidité et cette complémentarité entre les différents talents est rendue possible par le regroupement de plus de 30 métiers sous un même toit. Une richesse que la famille Scheufele cultive soigneusement, en misant sur la transmission du Savoir-Faire de génération en génération et sur la formation. Chopard  sait mieux que quiconque que le plus précieux des patrimoines est avant tout humain. Les créations de Chopard s’inscrivent alors dans la plus pure tradition de la Haute Joaillerie et les métiers d’art sont y portés à leur plus haut niveau : joaillers sculpteurs sur cire, joaillers, lapidaires, sertisseurs ou encore polisseurs… Des lignes aux volumes, du travail sur l’or à celui des pierres précieuses, ils repoussent les limites du possible et donnent vie, par la conjugaison de leurs talents, aux bijoux les plus prestigieux.

Le Jardin de Kalahari témoigne de la virtuosité des artisans impliqués dans sa réalisation tout comme du génie essentiel à sa conception, placée sous le haut patronat de Caroline Scheufele, co-présidente de Chopard. Née sous son impulsion et guidée par ses lignes directrices, la Haute Joaillerie s’est développée de manière spectaculaire chez Chopard au fil de ces dernières années et occupe désormais une place prépondérante dans le paysage contemporain de la Haute Joaillerie. Inspirées de la nature, nourries par ce sens si singulier de l’esthétique et de l’éthique propre aux ateliers Chopard, ces créations sont une source d’un éblouissement sans cesse renouvelé qui ne cessera d’aller plus loin pour vous surprendre et vous offrir de sublimes émotions.


Chopard, Queen of Kalhahari, Collection exceptionnelle de diamants, bague
Chopard, Queen of Kalhahari, Collection exceptionnelle de diamants, bague

Be First to Comment

Laisser un commentaire